INT studio


info@int.studio
INT studio Sàrl
C/O Univercité #208
Chemin du Closel 5
CH-1020



 
EN

Environmental Injustice



INT studio a collaboré avec le scénographe Adrien Rovero pour la réalisation de trois installations vidéo qui accompagnent l'éco-conception de sa scénographie pour l'exposition intitulée "Injustice environnementale - Alternatives autochtones" au MEG.

La première est une projection vidéo de 13m qui permet aux visiteurs de s'immerger dans la vidéo poétique installée à proximité .La vidéo réalisée par Daniel Lin met en scène deux poétesses autochtones qui se rencontrent pour partager un moment de solidarité face au changement climatique et à la montée du niveau des mers.

Nous avons analysé la couleur de la vidéo et avons généré une nouvelle animation abstraite composée de lignes de couleur ondulées et synchronisées avec la vidéo originale.

Au sommet de la projection, nous avons accroché, de manière minimale, des formes découpées de pierres et de coquillages, deux objets symboliques apparaissant dans la vidéo. La composition globale crée un collage poétique qui rappelle les découpages de Matisse.

La seconde est une installation audio-visuelle, où les visiteurs peuvent entendre des mots en Sm'algyax (dialecte de la langue tsimshian parlé dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique et le sud-est de l'Alaska) sur les thèmes de l'artisanat dans les régions indigènes. Le son est accompagné d'une vidéo au sol où sont projetés des mots en Sm'algyax et leur traduction en français et en anglais. L'animation typo en forme de vague fait écho à d'autres courbes apparaissant ailleurs dans l'exposition.

La dernière est une installation vidéo de douze écrans qui, combinées, créent une grande carte du monde présentant différentes visualisations de données sur les peuples indigènes (localisation, conflits, etc.).

Le thème de l'exposition est l'urgence climatique, l'un des problèmes majeurs de notre époque. Le parcours présente les perspectives et les savoirs et savoir-faire des peuples autochtones face à la dégradation de leurs territoires accélérée par le changement climatique.